Installation audiovisuelle

la forêt de hambach et le sublime technologique

Joanie Lemercier

Hambach_Sitting-photo_Joanie_Lemercier.j

© Joanie Lemercier

Située en Allemagne, à 1h30 du studio bruxellois de Joanie Lemercier, la forêt de Hambach est le dernier vestige d’un écosystème forestier qui occupe cette partie de la plaine alluviale rhénane depuis la fin de la dernière ère glaciaire. Aujourd’hui, ce trésor naturel ne fait plus qu’un dixième de sa taille d’origine. Le reste a été défriché pour laisser place à la plus grande mine de charbon d’Europe.

 

Après en avoir découvert l’existence en 2019, Joanie Lemercier développe La Forêt de Hambach et le Sublime Technologique, une installation audiovisuelle qui immerge les spectateur∙rice∙s au cœur du gigantesque puits d’extraction et d’un environnement en pleine destruction. Prenant appui sur le regard que les romantiques posaient sur la nature au XIXe siècle, le Sublime (soit le «beau mêlé de crainte», Kant) devient technologique. Dans un univers totalement industrialisé, le terme s’applique ici à une nature surexploitée et marquée de l’empreinte omniprésente de l’action humaine.

À Hambach, les plus grandes machines jamais construites par l’Homme exemplifient le concept de «slow violence» décrit par le professeur Rob Nixon. Alors qu’elles arrachent en continu les ressources du sol, leur action graduelle a lieu loin des yeux du monde, leur impact peut donc facilement être ignoré par celles et ceux qui ne veulent pas le voir.

 

Tout en dénonçant l’injustice climatique et la destruction de la beauté originelle du site, La Forêt de Hambach et le Sublime Technologique ne manque pas de mettre en lumière la capacité de mobilisation de chaque citoyen∙ne et l’enjoint à passer à l’action.

VEN 26.02 >18:00-22:00

Sam 27.02 >14:00-22:00

Dim  28.02 >11:00-18:00

Durée:

En continu

Lieu: 

Black Box

Tarif: 

Entrée libre

Joanie Lemercier

 

Dans son travail, l’artiste et activiste français Joanie Lemercier joue avec la perception visuelle du spectateur : ses projections de lumière bouleversent l’espace et perturbent nos sens. Initié très jeune à la création sur ordinateur par sa mère, il développe un goût pour les structures épurées : géométrie, motifs et formes minimalistes. Son travail joue avec ces structures concrètes, impliquant la physique comme la philosophie.

 

Ses premières expérimentations avec des vidéoprojecteurs naissent en 2006. En 2008, il co-fonde le label visuel AntiVJ avec Yannick Jacquet, Romain Tardy et Olivier Ratsi. Le label crée des installations pour de nombreux festivals et conçoit des mapping architecturaux à travers le monde. En 2013, il fonde son propre studio à Bruxelles.

 

Après des années passées à explorer les possibilités infinies qu’offrent les nouvelles technologies, Joanie utilise aujourd’hui son expérience artistique pour participer au débat autour des problèmes environnementaux et proposer de nouveaux modes d’action.

Hambach_Bagger-photo_Joanie_Lemercier.jp

© Joanie Lemercier

crédits

 

Création: Joanie Lemercier / vidéo (prise de vue et montage): Joanie Lemercier / production: Juliette Bibasse / musique: avec la permission de Multiverse Media Publishing et Subtext Recordings, musique par Roly Porter, Ellen Arkbro, Cevdet Erek / mix audio: James Ginzburg / film de l’église d’Immerath: Arne Müseler / images d’activistes filmées pendant les actions organisées par l’association Ende Gelände en juin 2019 et septembre 2020 / textes: Juliette Bibasse et Alexander Scholz

Année de creation: 2019-2021

Le festival Multiplica est organisé par:

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
© Rotondes 2021, tous droits réservés • Mentions légales • Webdesign & Développement by Rotondes
Contact Général

 

+352 2662 2007

info@rotondes.lu

BILLETtERIE

 

+352 2662 2030

tickets@rotondes.lu